ACALPA

ACALPA

Association contre l'Aliénation Parentale pour le maintien du lien familial (ACALPA)

L'objectif de l'association est de faire reconnaitre les maltraitances psychologiques dont sont victimes certains enfants lors des séparations conflictuelles de leurs parents et d'apporter aux parents concernés écoute et soutien. Le terme d'aliénation parentale fait référence au syndrome d'aliénation parentale décrit pour la première fois par le pédo-psychiatre R. Gardner en 1986. Celui ci a établi l'existence de huit symptômes présents à divers degrés dans le comportement d'enfants soumis à ces situations (campagne de rejet et de diffamation, rationalisation absurde, absence d'ambivalence normale, réflexe de prise de position pour le parent aliénant, extension des hostilités à toute la famille et à l'entourage du parent rejeté, affirmation d'une «opinion propre» artificielle, absence de culpabilité du fait de la cruauté supposée du parent adversaire, adoption de «scénarios empruntés»). La reconnaissance de ce trouble du comportement chez les enfants concernés par un conflit de loyauté et subissant des pressions psychologiques ou des manipulations fait débat dans la communauté médicale. Elle commence lentement à se diffuser en France parmi les membres de cette communauté mais aussi dans le monde de la protection de l'enfance, notamment sa composante judiciaire.

ACALPA est une association loi 1901 dont le siège est à Chaville (92), elle a été créée en 2005 et regroupe 300 membres en France en 2009.