Additivité

Additivité

SmallUK-i.png additivité->additivity

SmallUK-i.png additivité des risques->additivity of risks

additivité des risques

Fr-i.png
Portail "Sites Pollués", Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer Glossaire
ADDITIVITÉ DES RISQUES
Addition des risques liés à l'exposition à plusieurs substances polluantes pouvant induire l'additivité, l'amplification ou au contraire l'antagonisme de leurs effets toxiques. Pour un contexte donné, les modalités de l'exposition d'un individu ou d'une population sont multiples.
L'exposition  :
  • peut procéder par différentes voies,
  • concerne généralement différentes substances,
  • peut être à la fois de type aigu, subchronique et chronique.
L'évaluation du risque nécessite la prise en compte simultanée de ces différents aspects. Cependant, les valeurs toxicologiques de référence (VTR) ne sont pas toutes définies avec le même degré de précision et sont basées sur des effets toxiques plus ou moins significatifs. De plus l'additivité des effets toxiques est une hypothèse qui semble surtout être appropriée pour des substances produisant le même effet toxique sur le même organe par le même mécanisme d'action.
Dans le cadre de la mise en oeuvre d'une analyse des risques résiduels (ARR), l'évaluation quantitative des risques sur les expositions résiduelles doit tenir compte des règles définissant l'additivité des risques. A ce titre, l'additivité des risques liés aux différentes substances et/ou aux différentes voies d'exposition sera réalisée selon les recommandations des instances sanitaires au niveau national. En l'état actuel des connaissances, ces recommandations conduisent :
  • pour les effets à seuil
à l'addition des quotients de dangers uniquement pour les substances ayant le même mécanisme d'action toxique sur le même organe cible ;
  • pour les effets sans seuil
à l'addition de tous les excès de risques de cancer.
Par contre dans le cadre de la démarche d'interprétation de l'état des milieux, l'utilisation de la grille de calculs permettant une évaluation quantitative des risques sanitaires pour les substances et les milieux qui n'ont pu être comparés aux milieux naturels ou à l'état initial de l'environnement ou à des valeurs de gestion réglementaires, conduit à considérer les substances isolément pour rester cohérent avec la gestion effective des risques mise en oeuvre par les pouvoirs publics pour la population française :
  • sans procéder à l'additivité des risques liés aux différentes substances d'une même voie d'exposition ;
  • ni à l'additivité des risques entre les différentes voies d'exposition.
En effet, le retour d'expériences montre que l'additivité des risques peut faire varier d'un ordre de grandeur les résultats des niveaux de risques calculés. Ceci intervient lorsque la démarche d'évaluation quantitative des risques est menée suivant la démarche scientifique et les règles de l'art adoptées par les organismes spécialisés, tant sur les aspects toxicologiques que sur les aspects calculatoires liés aux modèles d'exposition. Aussi, pour résoudre le problème de l'additivité des risques et en cohérence avec les objectifs mêmes de la démarche d'interprétation des milieux, des intervalles de gestion des risques sont fixés pour interpréter les résultats des calculs de niveaux théoriques de risques.
  • Équivalent anglais : Additivity of risks.
  • Sources :

Législation française