Bioaccumulation

De Qualitionnaire
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bioaccumulation - Substantif féminin singulier

ORTOLANG.png
Etymologie, Ortolang
UE.png
Union européenne
Ca.png
Termium plus, Canada
Fr.png
La Documentation Française
CODEX.png
Codex Alimentarius

SmallUK.png bioaccumulation->bioaccumulation (B)

OSPAR.png
COMMISSION OSPAR, Bilan de santé 2000 Appendices, GLOSSAIRE
Bioaccumulation
Enrichissement d’une substance dans les tissus d’un organisme. Ceci comprend la ‘bioconcentration’ et l’absorption via la chaîne alimentaire

Commission OSPAR
OCDE.png
Développement durable Glossaire © OCDE
BIOACCUMULATION
Processus par lequel une substance (le plus souvent une substance chimique persistante ou un métal lourd), généralement absorbée lors de l'assimilation/ingestion d'eau ou d'aliments, s'accumule dans les tissus d'un végétal ou d'un animal à un rythme supérieur à celui auquel l'animal ou le végétal peut l'excréter, ce qui provoque un accroissement continu de la contamination au cours de la durée de vie de l'organisme.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE)
OiEau.png
Glossaire eau, milieux marins et biodiversité
Bioaccumulation
  • Synonymes: Accumulation biologique.
  • Sens commun: Processus selon lequel une substance polluante présente dans un biotope pénètre et s'accumule dans tout ou partie d'un être

vivant et peut devenir nocive. Par extension, ce mot désigne aussi le résultat de ce processus.

  • Source: d'après CELF
  • Thématiques associées: Substance et polluant.
  • Autres termes utiles à la compréhension: Substance. ::*Contributeur(s) de l’article: AFB.
  • Traductions: Bioaccumulation.

Office International de l’Eau (OIEau)
UE.png
RÈGLEMENT (UE) N°260/2014 DE LA COMMISSION du 24 janvier 2014 modifiant, aux fins de son adaptation au progrès technique, le règlement (CE) n°440/2008 établissant des méthodes d’essai conformément au règlement (CE) n°1907/2006 du Parlement européen et du Conseil concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH) ANNEXE - 7) TOXICOCINÉTIQUE - Appendice - Définitions
Accumulation (bioaccumulation) :
augmentation dans le temps de la quantité d’une substance d'essai présente dans les tissus (généralement les tissus adipeux, à la suite d’une exposition répétée); si une substance d'essai pénètre dans le corps à une vitesse supérieure à son taux d’élimination, cette substance s’accumule dans l’organisme et peut atteindre des concentrations toxiques.

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne
UE.png
RÈGLEMENT (UE) N°260/2014 DE LA COMMISSION du 24 janvier 2014 modifiant, aux fins de son adaptation au progrès technique, le règlement (CE) n°440/2008 établissant des méthodes d’essai conformément au règlement (CE) n°1907/2006 du Parlement européen et du Conseil concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH) C. 30. BIOACCUMULATION CHEZ LES OLIGOCHÈTES TERRESTRES - Appendice 1 - DÉFINITIONS
La bioaccumulation
est l’augmentation de concentration de la substance d'essai dans ou sur un organisme, par rapport à la concentration de la substance d'essai dans le milieu environnant. La bioaccumulation est le résultat combiné des processus de bioconcentration et de bioamplification (voir ci-dessous).

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne
Be.png
Risques cancérogènes et/ou génotoxiques dans les denrées alimentaires: contaminants liés aux processus de transformation (dossier Sci Com 2007/09bis: auto-saisine) Annexe 3 : Glossaire (Version 22/03/2010)
Bioaccumulation ou bioconcentration
L’augmentation progressive d’une substance spécifique dans un organisme vivant. Elle se produit quand un organisme absorbe une substance à un taux plus élevé que celui où la substance est éliminée. Les substances bioaccumulables sont généralement solubles dans les matières grasses et ne se décomposent pas dans l’organisme (OECD, 2009; IPCS, 2001)

Législation belge

Be.png
Plan Air-Climat Annexe 3 - Glossaire
Bioaccumulation
accumulation des substances chimiques chez les êtres vivants, directement à partir du milieu, ou indirectement par l'intermédiaire de la chaîne alimentaire.

Législation belge

Ca.png
Le Centre canadien d'information sur la prévention de la pollution Glossaire
Bioaccumulation (Bioaccumulation)
Le processus par lequel les substances chimiques sont ingérées et retenues par les organismes, soit directement dans l'environnement ou par la consommation d'aliments contenant ces substances.

Législation canadienne

Ca.png
Comptes de l’environnement et des ressources Glossaire
Bioaccumulation
Accumulation graduelle de substances étrangères dans un organisme. Elle peut être nuisible s’il s’agit de substances toxiques.

Législation canadienne

Ca.png
Agriculture et Agroalimentaire Canada - Poisson, fruits de mer et santé Glossaire de termes et d'abréviations
Bioaccumulation
Processus par lequel certaines substances chimiques sont ingérées par les organismes vivants, soit en provenance directe de l'environnement, soit par la suite de la consommation d'aliments qui contiennent les substances en question, et sont retenues parce qu'elles sont métabolisées et/ou excrétées très lentement.

Législation canadienne

Ca.png
Environnement Canada Glossaire

bioaccumulation

- Terme général décrivant le processus par lequel les substances chimiques sont consommées et retenues par des organismes, soit directement de l'environnement, soit par la consommation d'aliments contenant les substances.

Législation canadienne

Ca.png
Substances chimiques au Canada - Glossaire

Bioaccumulation ou B

Tendance d'une substance chimique à s'emmagasiner dans les tissus des organismes vivants et à remonter dans la chaîne alimentaire.

Législation canadienne

Ca.png
Environnement Canada - Centre Saint-Laurent Glossaire
BIOACCUMULATION (Bioaccumulation)
Processus par lequel certaines substances endogènes ou exogènes, présentes en faible quantité, voient leur concentration augmenter dans un organe, un organisme, une chaîne alimentaire, un écosystème.

Législation canadienne

  1. (Parent, Sylvain. Dictionnaire des sciences de l'environnement. Broquet, Québec, 1990.)

Ca.png
Ontario - Ministère de l'environnement Glossaire
Bioaccumulation
processus d'accumulation de produits chimiques par les organismes, provenant directement de l'eau ou découlant de la consommation de nourriture contenant les produits chimiques.

Législation canadienne

Ca.png
Le mercure dans l'environnement Glossaire
Bioaccumulation
processus par lequel des organismes concentrent des substances chimiques lors d'une exposition à de l'eau, à des sédiments ou à un sol, directement ou par la consommation d'aliments comprenant des produits chimiques.

Législation canadienne

Fr.png
Commission générale de terminologie et de néologie, Vocabulaire de l'environnement I - Termes et définitions
bioaccumulation, n.f.
  • Domaine : Biologie-Environnement.
  • Synonyme : accumulation biologique, accumulation, n.f.
  • Définition : Processus selon lequel une substance polluante présente dans un biotope pénètre et s'accumule dans tout ou partie d'un être vivant et peut devenir nocive ; par extension, le résultat de ce processus.
  • Voir aussi : bioamplification, biotope.
  • Équivalent étranger : bioaccumulation.

Législation française

Fr.png
Observatoire des Résidus de Pesticides (ORP) Le glossaire / Les définitions
Bioaccumulation et facteur de bioaccumulation (FBA)
La bioaccumulation désigne l'accumulation, par un organisme vivant, d'une substance par l'entremise du milieu physique où l'organisme vit ou via son alimentation. On peut exprimer le potentiel de bioaccumulation d'une substance par le facteur de bioaccumulation (FBA), le facteur de bioconcentration (FBC) ou le coefficient de partage octanol-eau (Koe). Le FBA et le FBC mesurent la concentration d'une substance dans un organisme vivant relativement à sa concentration dans le milieu ambiant. Le FBA représente l'apport total venant du milieu ambiant et de l'alimentation, tandis que le FBC reflète l'apport du seul milieu ambiant. Le coefficient de partage octanol-eau (Koe) fournit une estimation de la tendance d'une substance à se séparer de l'eau dans les milieux organiques, comme les lipides présents dans les organismes vivants. On peut utiliser le coefficient de partage en remplacement du FBA et du FBC lorsqu'on dispose de données expérimentales limitées.

Législation française

Fr.png
Etude sur l'optimisation des processus physico- chimiques et biologiques de dégradation des produits de viabilité hivernale, Direction Régionale de l’Equipement d'Ile-de-France - Laboratoire Régional de l’Ouest Parisien, juin 2008 Glossaire et abréviations
Bioaccumulation
processus par lequel les substances chimiques sont consommées et retenues par des organismes, soit directement de l' environnement, soit par la consommation d'aliments contenant les substances.

Législation française

Fr.png
Etude des impacts environnementaux et sanitaires des dégivrants, des déverglaçants et de leurs additifs utilisés sur les plates-formes aéroportuaires, Rapport d’étude, Service Technique de l’Aviation Civile Division Environnement, Décembre 2006 Glossaire
Bio accumulation
résultat net de l’accumulation d’une substance dans un organisme après absorption, distribution et élimination des voies d’exposition considérées.

Législation française

  1. Réalisé à partir de :
    • BLIEFERT, C. et PERRAUD, R., 2001. Chimie de l’environnement, air, eau, sols, déchets. Editions DeBoeck Université, Paris, 477 p.
    • JOURDAIN, M-J. et BISPO, A., 2002. Ecotoxicité des sols et des déchets. Résultats des tests biologiques. Collection Données et Références, ADEME : Angers. 96 p.

Bioaccumulation

Généralités

Radionucléides

Dernière modification : RiskManager - 1/12/2021 (194995)

Bioaccumulation (B)

Ca.png
Substances chimiques au Canada Glossaire
Bioaccumulation ou B
Tendance d'une substance chimique à s'emmagasiner dans les tissus des organismes vivants et à remonter dans la chaîne alimentaire.

Législation canadienne

Expression(s) utilisant le terme sélectionné

Facteur de bioaccumulation (FBA ou BAF)

UE.png
RÈGLEMENT (UE) N°260/2014 DE LA COMMISSION du 24 janvier 2014 modifiant, aux fins de son adaptation au progrès technique, le règlement (CE) n°440/2008 établissant des méthodes d’essai conformément au règlement (CE) n°1907/2006 du Parlement européen et du Conseil concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH) C. 30. BIOACCUMULATION CHEZ LES OLIGOCHÈTES TERRESTRES - Appendice 1 - DÉFINITIONS
Le facteur de bioaccumulation (FBA)
à n’importe quel instant de la phase d’absorption de l’essai de bioaccumulation, est la concentration de la substance d'essai dans ou sur l’organisme d’essai (Ca en g.kg-1 de poids humide ou sec de ver) divisée par la concentration de la substance dans le milieu environnant (Cs en g.kg-1 de poids de sol humide ou sec). Le FBA est exprimé en kg de sol kg-1 de ver. Le facteur de bioaccumulation à l’état stationnaire (FBAss), qui est le FBA à l’état stationnaire, ne varie pas de façon significative pendant une longue période, la concentration de la substance d'essai dans le milieu environnant (Cs en g kg-1 de poids de sol sec) étant constante pendant cette période.
Les facteurs de bioaccumulation calculés directement à partir du rapport de la constante de vitesse d’absorption du sol divisée par la constante de vitesse d’élimination (ks et ke, voir ci-dessous), sont appelés facteurs de bioaccumulation cinétiques (FBAK).

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne
Ca.png
Le mercure dans l'environnement Glossaire
Facteur de bioaccumulation (BAF)
rapport de la concentration d'un composé donné dans les tissus d'un organisme et de sa concentration dans l'environnement qui l'entoure ou dans les tissus des organismes vivants dont s'alimente cette organisme.

Législation canadienne

Fr.png
Observatoire des Résidus de Pesticides (ORP) Le glossaire / Les définitions
Bioaccumulation et facteur de bioaccumulation (FBA)
La bioaccumulation désigne l'accumulation, par un organisme vivant, d'une substance par l'entremise du milieu physique où l'organisme vit ou via son alimentation. On peut exprimer le potentiel de bioaccumulation d'une substance par le facteur de bioaccumulation (FBA), le facteur de bioconcentration (FBC) ou le coefficient de partage octanol-eau (Koe). Le FBA et le FBC mesurent la concentration d'une substance dans un organisme vivant relativement à sa concentration dans le milieu ambiant. Le FBA représente l'apport total venant du milieu ambiant et de l'alimentation, tandis que le FBC reflète l'apport du seul milieu ambiant. Le coefficient de partage octanol-eau (Koe) fournit une estimation de la tendance d'une substance à se séparer de l'eau dans les milieux organiques, comme les lipides présents dans les organismes vivants. On peut utiliser le coefficient de partage en remplacement du FBA et du FBC lorsqu'on dispose de données expérimentales limitées.

Législation française