Blanc

De Qualitionnaire
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blanc - Adjectif

ORTOLANG.png
Etymologie, Ortolang
UE.png
Union européenne
Ca.png
Termium plus, Canada
Fr.png
La Documentation Française
CODEX.png
Codex Alimentarius

SmallUK.png blanc->white

EMCDDA.png
Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies Petit glossaire de termes chimiques et biochimiques
Blanc
Culture pure de mycélium déjà mis en culture sur un substrat. Le substrat peut être composé de copeaux de bois stérilisés. Sur ce support, les champignons vont pousser à partir de spores microscopiques, pas de graines. Un champignon mature peut produire jusqu’à 16 milliards de spores. Les spores peuvent être collectées dans l’environnement quasi stérile d’un laboratoire puis utilisées pour inoculer des graines ou semences. Les sacs de blanc contiennent des copeaux de bois stériles avec du mycélium de champignon.

European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction (EMCDDA)
Ca.png
Lexiques - Vouloir manger mieux Termes culinaires - Lettre B
BLANC
Cuisson composée pour un litre d'eau, d'une cuillère de farine diluée, d'un jus de citron, et de 6 à 8 grammes de sel. Elle est utilisée pour cuire certains légumes tels que fond d'artichaut, salsifis... où des abats de boucherie tels que tête de veau, pieds de veau.

Législation canadienne

  1. Source : Chef santé - Jimmy O'Brien

Ca.png
La lutte contre le crime haineux en Ontario Glossaire des termes
Blanc
Une couleur sociale. Le terme sert à désigner les personnes qui appartiennent au groupe dominant au Canada.
On reconnaît le fait qu’il y a de nombreux peuples différents qui sont « blancs », mais qui subissent la discrimination en raison de leur classe, genre, origine ethnique, religion, âge, langue ou origine géographique. Le fait de grouper ces peuples comme blancs ne constitue pas un déni des formes très réelles de discrimination que les peuples de certaines origines ancestrales, tels que les Italiens, Portugais, Juifs, Arméniens, Grecs, etc., subissent en raison de ces facteurs. (White)

Législation canadienne

  1. Cette liste contient un bon nombre des termes auxquels le présent rapport se réfère et qui sont d’usage courant dans le discours actuel sur les crimes motivés par la haine, sur l’antiracisme et sur l’équité. Ils n’ont pas été définis par le Groupe de travail communautaire pour la lutte contre le crime haineux, mais ont été glanés de sources variées, dont la plupart sont mentionnées à la fin. Un bon nombre de ces termes font partie du domaine public depuis si longtemps que la source de la définition originale n’est plus connue, étant donné qu’ils sont passés dans le langage ordinaire. La terminologie de ce domaine progresse constamment, de sorte que la liste demeure un projet en cours, et traduit la compréhension qui existe au moment de la rédaction du présent rapport.
  2. Glossaire tiré des sources suivantes
    • African Canadian Legal Clinic. (2004) Fact Sheet: What is AntiBlack Racism?
    • Chartand, P. (1992) “Terms of Division: Problems of ‘Outside-Naming’ for Aboriginal People in Canada.” Journal of Indigenous Studies, 1.
    • Council on Interracial Books for Children, New York
    • Endicott, Fran and Mukherjee, Alok, (1987) A Glossary of Terms developed for a workshop on antidiscriminatory organizational change.
    • Lee, E., (1985) Letters to Marcia: A Teacher’s Guide to Antiracist Education, Cross Cultural Communication Toronto.
    • Lee, Enid “AntiRacism Education: Pulling Together to Close the Gaps”, in Beyond Heroes and Holidays, 1998
    • Lockhart, A. R., (1986) Human Rights Training, Ontario Ministry of Correctional Services. Toronto.
    • Mock, Karen R., (1988) Race Relations Training: A Manual for Practitioners and Consultants, Ontario Race Relations Directorate, Ministry of Citizenship, Toronto.
    • Mock, Karen R., (1992) A Glossary of Terms. Race and Ethnocultural Equity in the Justice System. Western Judicial Education Centre, Saskatoon.
    • Mock, Karen R., (2005) AntiRacism and Equity - Glossary of Terms. http://www.crr.ca/
    • Ontario Human Rights Commission. (2003) Paying the Price: The Human Cost of Racial Profiling. Toronto.
    • Ontario Ministry of Citizenship,(1988) Intercultural Communications Workshop.
    • Peel District School Board (2000) The Future We Want: Building an Inclusive Curriculum. Mississauga, Ontario.
    • Thomas, B., (1987) Multiculturalism at Work, YWCA of Metropolitan Toronto.
    • Toronto District School Board (2003) Teaching About Human Rights: 9/11 and Beyond. Field Test Edition.
    • University of Guelph (2002) Human Rights at the University of Guelph. http://www.uoguelph.ca/hre
    • Wellman, D.T. (1993) Portraits of White Racism, Second Edition
    • Wood, D., (1988) Cultural Heritage…Your Neighbourhood, Alberta Educational Communications Corp.
    • Youth Action Network, http://www.youthactionnetwork.org/rac/Fireitup/Fireitup.

Ca.png
Fondation canadienne des relations raciales GLOSSAIRE
Blanc (caucasien)
Caractéristique sociale. Ce terme décrit les personnes appartenant au groupe dominant au Canada. Il est reconnu que de nombreuses personnes de race blanche sont elles aussi confrontées à la discrimination en raison de leur statut social, de leur sexe, de leur origine ethnique, de leur religion, de leur âge, de leur langue ou de leur origine géographique. Le fait d’être caucasien ne réduit en rien les différentes formes de discrimination affectant les peuples de certaines origines, tels les Italiens, les Portugais, les Juifs, les Arméniens, les Grecs, etc.

Législation canadienne

  1. La liste suivante comprend la plupart des termes couramment utilisés dans les discussions portant sur les questions d’équité et la lutte contre le racisme. Ces termes et expressions sont tirés d'une variété de sources, lesquelles sont énumérées en annexe. Certaines expressions sont tellement courantes qu’elles ont naturellement été adoptées. La terminologie dans ce domaine évolue en effet constamment. Ce glossaire est par conséquent régulièrement enrichi. En cas de divergence d’opinion pouvant survenir au cours d’une discussion ou d’un atelier de formation, il est recommandé de prendre le temps d’étudier le contexte et la raison pour laquelle il pourrait être indiqué de modifier ce qui a déjà été adopté.

SmallUK.png blanc->look-through

Fr.png
COMMISSION GÉNÉRALE DE TERMINOLOGIE ET DE NÉOLOGIE
blanc, n.m.
Domaine : Défense.
Définition : Interruption périodique et très brève d'une émission de brouillage afin de contrôler l'émission de l'adversaire pour suivre ses variations de fréquence ou interrompre le brouillage en temps voulu.
Équivalent étranger : look-through.
(Source : arrêté du 12 août 1976)

Législation française

Lu.png
A011, Guide sur la vérification et la validation des méthodes d’essais et d’étalonnage selon l’ISO/CEI 17025 4. Définitions
On trouvera ci-dessous, un ensemble de définitions relatives au sujet traité :
Blanc
Essai utilisé en l’absence de matrice (blanc réactif) ou sur une matrice qui ne contient pas l’analyte (blanc matrice) (AFNOR XP T90-210 Décembre 1999).

Législation luxembourgeoise

Blanc dehors

Ca.png
Météo à l’œil glossaire de météorologie
Blanc dehors
Aujourd'hui, le terme « blanc dehors » sert souvent à décrire un blizzard ou une bourrasque de neige quand une poudrerie élevée réduit la visibilité à quelques mètres. Mais il ne s'agit pas d'un vrai blanc dehors lequel survient surtout dans l'Arctique et dans l'Antarctique où une couverture ininterrompue de neige et un ciel uniformément couvert se combinent pour créer une lueur blanche continue. Dans un blanc dehors, on ne voit ni ombre, ni horizon, et on perd tout sens des distances et de l'orientation.

Législation canadienne

Blanc manger

Fr.png
Livret d’accueil des services de l’Etat en Martinique Glossaire culinaire
Blanc manger
dessert préparé à base de noix de coco, de lait et de gélatine.

Législation française

Expression(s) utilisant le terme sélectionné

Arme à blanc


Fr.png
Décret n° 2013-700 du 30 juillet 2013 portant application de la loi n° 2012-304 du 6 mars 2012 relative à l'établissement d'un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif Chapitre Ier : Dispositions générales, Section 1 : Définitions, Article 1
Au sens du présent décret, on entend par :
II. - Autres armes :
Arme à blanc :
objet ou dispositif ayant ou non l'apparence d'une arme à feu conçu et destiné par la percussion de la munition à provoquer uniquement un effet sonore et dont les caractéristiques excluent le tir ou la conversion sans recourir à un procédé industriel pour le tir de tout projectile (arme de starter, arme d'alarme) ;

Législation française

Arme blanche

Be.png
Circulaire coordonnee du 29 octobre 2010 relative a l'application des dispositions legales et reglementaires relatives aux armes 2.1. Explications détaillées et exemples concernant les définitions légales
13° arme blanche
toute arme munie d'une ou plusieurs lames et comportant un ou plusieurs tranchants ;
Commentaire :
  • cette définition concerne uniquement les armes perçantes et les armes tranchantes. Toutefois, dans l'examen du statut des armes blanches (voir plus loin au point 3.3.1.), certaines armes de frappe y sont assimilées

Législation belge

  1. L'article 2 de la loi sur les armes donne une série hétérogène de définitions de termes utilisés dans la réglementation. Des définitions figurent également dans certains arrêtés d'exécution. Ces dernières (sauf si elles sont d'intérêt général) seront examinées dans les points où il sera question des arrêtés concernés. Vous trouverez ci-dessous toutes les définitions légales, complétées lorsque c'est possible par un commentaire utile. La numérotation utilisée est celle de la loi.

Be.png
8 JUIN 2006. - Loi réglant des activités économiques et individuelles avec des armes. Article 2
Pour l'application de la présente loi et de ses arrêtés d'exécution, l'on entend par :
13° " arme blanche " :
" toute arme munie d'une ou plusieurs lames et comportant un ou plusieurs tranchants "

Législation belge

Fr.png
Décret n° 2013-700 du 30 juillet 2013 portant application de la loi n° 2012-304 du 6 mars 2012 relative à l'établissement d'un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif Chapitre Ier : Dispositions générales, Section 1 : Définitions, Article 1
Au sens du présent décret, on entend par :
I. - Armes par nature et munitions :
10° Arme blanche :
toute arme dont l'action perforante, tranchante ou brisante n'est due qu'à la force humaine ou à un mécanisme auquel elle a été transmise, à l'exclusion d'une explosion ;

Législation française

Biotechnologie blanche -

Ca.png
Les biofondations Glossaire
Biotechnologie industrielle / biotechnologie blanche
La biotechnologie industrielle (également appelée biotechnologie blanche) consiste en l´utilisation de cellules ou d´enzymes pour générer des produits destinés aux applications et activités industrielles. Cette technologie pourrait présenter d´importants avantages économiques et environnementaux. Par exemple, son exploitation efficace favoriserait des modes de fabrication de produits chimiques à partir de la biomasse qui rendraient les économies moins dépendantes des combustibles fossiles.

Législation canadienne

  1. Sources : Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture; Comité consultatif canadien de la biotechnologie; Réseau canadien d'innovation dans la biomasse (RCIB)

Coupe à blanc

Ca.png
Vocabulaire de la forêt
Coupe à blanc
La coupe à blanc conventionnelle est l'abattage de tous les arbres d'essences commerciales qui ont atteint un diamètre suffisant pour être usinés. Au Québec, elle a été remplacée par la coupe avec protection de la régénération et des sols.

Législation canadienne

Fr.png
Direction Départementale des Territoires de la Drôme Glossaire des termes techniques forestiers employés
Coupe rase (ou coupe à blanc)
Exploitation systématique de tous les arbres présents dans une parcelle. Cette intervention est généralement réalisée pour renouveler un peuplement artificiellement par plantation ou, plus rarement, par semis.

Législation française

Découpe de volaille

UE.png
Règlement (CE) n o 543/2008 de la Commission du 16 juin 2008 portant modalités d’application du règlement (CE) n o 1234/2007 du Conseil en ce qui concerne les normes de commercialisation pour la viande de volaille (Journal officiel n° L 157 du 17/06/2008 p. 0046 - 0087) Article premier
Les produits visés à l’article 121, point e), point ii), du règlement (CE) no 1234/2007 sont définis comme suit.
2) Découpes de volailles
  • a) demi ou moitié: moitié d’une carcasse résultant d’une découpe longitudinale dans le plan formé par le bréchet et l’échine;
  • b) quart: quart postérieur ou quart antérieur, obtenu par la découpe transversale d’une moitié;
  • c) quarts postérieurs non séparés: les deux quarts postérieurs réunis par une portion du dos, avec ou sans le croupion;
  • d) poitrine, blanc ou filet sur os: le bréchet et les côtes, en totalité ou non, réparties de chaque côté avec la masse musculaire les enveloppant. La poitrine peut être présentée en entier ou divisée en deux;
  • e) cuisse: le fémur, le tibia et le péroné avec la masse musculaire les enveloppant. Les deux découpes doivent être pratiquées aux articulations;
  • f) cuisse de poulet avec une portion du dos attachée: le poids de cette dernière ne doit pas excéder 25 % de celui du morceau;
  • g) haut de cuisse: le fémur avec la masse musculaire l’enveloppant. Les deux découpes doivent être pratiquées aux articulations;
  • h) pilon: le tibia et le péroné avec la masse musculaire les enveloppant. Les deux découpes doivent être pratiquées aux articulations;
  • i) aile: l’humérus, le radius et le cubitus, avec la masse musculaire les enveloppant. Dans le cas des ailes de dindes, l’humérus, le radius ou le cubitus peuvent être présentés séparément, avec la masse musculaire les enveloppant. La pointe, y compris les os du carpe peut avoir été enlevée ou non. Les découpes doivent être pratiquées aux articulations;
  • j) ailes non séparées: les deux ailes réunies par une portion du dos, le poids de cette dernière ne pouvant excéder 45 % de celui du morceau;
  • k) filet de poitrine, blanc, filet, noix: la poitrine entière ou coupée en deux, désossée, c’est-à-dire sans le bréchet ni les côtes. S’il s’agit de poitrines de dinde, le filet peut comprendre seulement le muscle pectoral profond;
  • l) filet de poitrine avec clavicule: le filet de poitrine sans peau avec la clavicule et la pointe cartilagineuse du sternum seulement, le poids de la clavicule et du cartilage ne pouvant dépasser 3 % du poids de la découpe;
  • m) magret, maigret: filet de poitrine des canards et oies visés au point 3), comprenant la peau et la graisse sous-cutanée couvrant le muscle de la poitrine, sans le muscle pectoral profond;
  • n) cuisse désossée de dinde: haut de cuisse et/ou pilon de dinde, désossé, c’est-à-dire sans le fémur, le tibia et le péroné, entier, en cubes ou coupé en tranches.
Pour les produits énumérés aux points e), g) et h), le membre de phrase "les découpes doivent être pratiquées aux articulations" signifie que les découpes sont faites entre les deux lignes délimitant les articulations conformément à la présentation graphique de l’annexe II.
Les produits énumérés aux points d) à k) peuvent être présentés avec ou sans la peau. L’absence de la peau dans le cas des produits visés aux points d) à j) ou la présence de la peau dans le cas du produit visé au point k) doit être mentionnée dans l’étiquetage au sens de l’article 1er, paragraphe 3, point a), de la directive 2000/13/CE du Parlement européen et du Conseil [5].

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne

Essai à blanc d'échantillon

UE.png
DÉCISION DE LA COMMISSION du 12 août 2002 portant modalités d’application de la directive 96/23/CE du Conseil en ce qui concerne les performances des méthodes d’analyse et l’interprétation des résultats ANNEXE : CRITÈRES DE PERFORMANCES, AUTRES EXIGENCES ET PROCÉDURES APPLICABLES AUX MÉTHODES D'ANALYSE - 1. DÉFINITIONS
1.34. Essai à blanc d'échantillon:
ensemble du procédé d'analyse appliqué à une fraction à analyser prélevée sur un échantillon ne contenant pas l'analyte.

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne

Essai à blanc de réactif

UE.png
DÉCISION DE LA COMMISSION du 12 août 2002 portant modalités d’application de la directive 96/23/CE du Conseil en ce qui concerne les performances des méthodes d’analyse et l’interprétation des résultats ANNEXE : CRITÈRES DE PERFORMANCES, AUTRES EXIGENCES ET PROCÉDURES APPLICABLES AUX MÉTHODES D'ANALYSE - 1. DÉFINITIONS
1.26.Essai à blanc de réactif:
ensemble du procédé d'analyse appliqué en l'absence de la fraction à analyser ou moyennant l'utilisation d'une quantité équivalente de solvant approprié en remplacement de la fraction à analyser.

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne

Eau blanche

UE.png
Règlement (UE) n ° 142/2011 de la Commission du 25 février 2011 portant application du règlement (CE) n ° 1069/2009 du Parlement européen et du Conseil établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et portant application de la directive 97/78/CE du Conseil en ce qui concerne certains échantillons et articles exemptés des contrôles vétérinaires effectués aux frontières en vertu de cette directive - Journal officiel n° L 054 du 26/02/2011 p. 0001 - 0254 ANNEXE I DÉFINITIONS VISÉES À L’ARTICLE 2
Aux fins du présent règlement, on entend par:
15. "eau blanche",
un mélange de lait, de produits à base de lait ou de produits dérivés du lait et d’eau provenant du rinçage du matériel de laiterie, y compris les récipients utilisés pour les produits laitiers, avant son nettoyage et sa désinfection;

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne
Be.png
22 DECEMBRE 2005. - Arrêté du Gouvernement wallon déterminant les conditions sectorielles et intégrales relatives aux activités d'élevage ou d'engraissement de bovins de six mois et plus. Art. 2.
Pour l'application des présentes conditions, on entend par :
eaux blanches :
les eaux issues du nettoyage du matériel de traite et de stockage du lait;

Législation belge

Fer blanc

Normes
  • NBN EN 10079 - 2007
Définition des produits en acier

Gelée blanche

Fr.png
Service de Prévisions des Crues et de l'hydrométrie du bassin de la Dordogne (CRUDOR) Définitions des termes
Gelée blanche
voir aussi gelée ;
Dépôt de cristaux de glace qui affecte le plus souvent la forme d'écailles, d'aiguilles, de plumes ou d'éventails, et qui se forme sur les objets dont la surface est suffisamment refroidie, habituellement par rayonnement nocturne, pour provoquer la sublimation de la vapeur d'eau contenue dans l'air.

Législation française

Globule blanc

Ca.png
Service du répertoire toxicologique de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Le lexique
Leucocyte ou globule blanc
Cellule sanguine qui contient un noyau et joue un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers. Il y a plusieurs types de leucocytes : les polynucléaires qui comprennent les neutrophiles, les éosinophiles et les basophiles et les mononucléaires dont on distingue les lymphocytes et les monocytes. Des variations physiologiques (p. ex. une augmentation au cours de la grossesse) et pathologiques (p.ex. une augmentation lors de la leucémie) peuvent survenir.

Législation canadienne

Hydrolysat du lysozyme de blanc d'œuf de poule

UE.png
Règlement d'exécution (UE) 2018/991 de la Commission du 12 juillet 2018 autorisant la mise sur le marché de l'hydrolysat du lysozyme de blanc d'œuf de poule en tant que nouvel aliment en application du règlement (UE) 2015/2283 du Parlement européen et du Conseil, et modifiant le règlement d'exécution (UE) 2017/2470 de la Commission
Hydrolysat du lysozyme de blanc d'œuf de poule
  • Description/Définition:
L'hydrolysat du lysozyme de blanc d'œuf de poule est obtenu à partir de lysozyme de blanc d'œuf de poule par un processus enzymatique utilisant de la subtilisine de Bacillus licheniformis.
Le produit est une poudre de couleur blanche à jaune clair.
  • Spécifications:
  • Protéine (AT (AT: azote total) × 5,30): 80-90 %
  • Tryptophane: 5-7 %
  • Ratio Tryptophane/AANLG (AANLG: acides aminés neutres à longue chaîne): 0,18-0,25
  • Degré d'hydrolyse: 19-25 %
  • Humidité: < 5 %
  • Cendres: < 10 %
  • Sodium: < 6 %
  • Métaux lourds:
  • Arsenic: < 1 ppm
  • Plomb: < 1 ppm
  • Cadmium: < 0,5 ppm
  • Mercure: < 0,1 ppm
  • Critères microbiologiques:
  • Germes aérobies totaux: < 103 UFC/g
  • Levures/moisissures combinées totales: < 102 UFC/g
  • Entérobactéries: < 10 UFC/g
  • Salmonella spp: Absence/25 g
  • Escherichia coli: Absence/10 g
  • Staphylocoques dorés: Absence/10 g
  • Pseudomonas aeruginosa: Absence/10 g

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne

Macération préfermentaire à froid pour l'élaboration des vins blancs

OIV.png
Code International des Pratiques Oenologiques Edition 01/2010 PARTIE II PRATIQUES ET TRAITEMENTS OENOLOGIQUES
1. RAISINS
1.14. MACERATION PREFERMENTAIRE A FROID POUR L’ELABORATION DES VINS BLANCS (OENO 11/05)
Procédé consistant à faire macérer à froid des raisins blancs, égrappés ou foulés et accessoirement entiers et à les conserver en macération, avant le pressurage et la fermentation à une température et pendant une durée adaptées à l’objectif recherché.

Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV)

::

Mûre blanche

En complément, voir également sur Qualitionnaire

chicoutai

chicouté

chicoutée

Rubus chamæmorus

Poisson blanc

CODEX.png
Code d’usages pour les poissons et les produits de la pêche - CAC/RCP 52-2003 SECTION 2 – DÉFINITIONS
Aux fins du présent code, on entend par:
2.7 Poisson salé
Poisson maigre (poisson blanc)
Poisson dans lequel les principales réserves de graisse se trouvent dans le foie et dont le tissu cellulaire contient moins de 2 pour cent de graisse).

Codex Alimentarius

Salle blanche

Fr.png
Arrêté du 14 septembre 1990 relatif à la terminologie des composants électroniques NOR: INDD9000650A Annexe I
salle blanche, nf. f..
  • Domaine : Electronique / Ressources électroniques.
  • Synonyme : salle propre, n. f..
  • Définition : Salle dont l'atmosphère est contrôlée du point de vue des poussières, de la température, de l'humidité et de la pression de l'air.
  • Anglais : clean room.

Législation française

  1. Les termes et expressions inscrits en annexe I du présent arrêté sont approuvés. Ils doivent être obligatoirement utilisés : dans les décrets ; dans les arrêtés, circulaires, instructions et directives des ministres ; dans les correspondances et documents, de quelque nature que ce soit, qui émanent des administrations, services ou établissements publics de l'Etat ; dans les informations ou présentations de programmes de radiodiffusion ou de télédiffusion ; dans les textes des marchés et contrats auxquels l'Etat ou les établissements publics de l'Etat sont parties ; dans les ouvrages d'enseignement, de formation ou de recherche utilisés dans les établissements, institutions ou organismes dépendant de l'Etat, placés sous son autorité ou soumis à son contrôle ou bénéficiant de son concours financier à quelque titre que ce soit ;