DJA

De Qualitionnaire
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

DJA -

ORTOLANG.png
Etymologie, Ortolang
UE.png
Union européenne
Ca.png
Termium plus, Canada
Fr.png
La Documentation Française
CODEX.png
Codex Alimentarius

Dose journalière admissible (DJA) -

FAO.png
BONNES PRATIQUES POUR L’INDUSTRIE DE LA VIANDE, ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE, FONDATION INTERNATIONALE CARREFOUR, Rome, 2006 ABRÉVIATIONS ET ACRONYMES
DJA
dose journalière admissible

Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO)
CODEX.png
CODE D’USAGES VISANT À RÉDUIRE AU MINIMUM ET À MAÎTRISER LA RÉSISTANCE AUX ANTIMICROBIENS (CAC/RCP 61-2005) LISTE DES ABRÉVIATIONS UTILISÉES DANS CE CODE
DJA
Dose journalière admissible

Codex Alimentarius
CODEX.png
NORME GÉNÉRALE CODEX POUR LES ADDITIFS ALIMENTAIRES - CODEX STAN 192-1995, Rév. 7-2006 2. DÉFINITIONS
b) La dose journalière admissible (DJA)
est une estimation effectuée par le JECFA de la quantité d’un additif alimentaire, exprimée sur la base du poids corporel, qui peut être ingérée chaque jour pendant toute une vie sans risque appréciable pour la santé.

Codex Alimentarius
CODEX.png
GLOSSAIRE DE TERMES ET DEFINITIONS (pour les résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments - CAC/MISC 5–1993, Amendé en 2003)
Dose journalière admissible (DJA):
Estimation faite par le JECFA de la quantité de médicaments vétérinaires, exprimée sur la base du poids corporel et pouvant être absorbée quotidiennement pendant toute une vie sans présenter de risque appréciable pour la santé (poids humain normalisé: 60 kg).

Codex Alimentarius
Be.png
Risques cancérogènes et/ou génotoxiques dans les denrées alimentaires: contaminants liés aux processus de transformation (dossier Sci Com 2007/09bis: auto-saisine) Annexe 3 : Glossaire (Version 22/03/2010)
DJA (Dose journalière acceptable)
L'ADI ou ‘acceptable daily intake’ (ADI), est la quantité d’un composé donné, exprimée par kilogramme de poids corporel, qui peut être ingérée quotidiennement durant une vie entière sans que cela ne génère des problèmes de santé; terme typiquement utilisé pour les additifs alimentaires et les pesticides (par opposition à la dose journalière tolérable (TDI : tolerable daily intake) utilisée pour les contaminants) (AFSCA, 2005; IPCS, 2004; IPCS, 2001).

Législation belge

Ca.png
Comités de la Chambre des communes GLOSSAIRE
Dose journalière admissible (DJA) (Acceptable Daily Intake (ADI))
Quantité quotidienne d'une substance chimique qu'un individu peut prendre pendant toute sa vie sans courir de risque mesurable, en fonction de tous les faits connus au moment présent. La DJA est obtenue en divisant la concentration sans effet nocif observable par un facteur de sécurité (100 ou 1000, par ex.), destiné à tenir compte de la variabilité possible entre les animaux de laboratoire et l'humain, ainsi que des variations individuelles au sein de la population humaine.

Législation canadienne

Fr.png
Observatoire des Résidus de Pesticides (ORP) Sigles
DJA
Dose journalière admissible

Législation française

Fr.png
Cellule d'Orientation Régionale pour la Protection des Eaux contre les Pesticides, Région Bretagne Glossaire
Dose journalière admissible (DJA)
Quantité de substance qu’un être humain peut absorber quotidiennement sa vie durant, sans effet néfaste pour sa santé. Elle est exprimée en milligramme par kilogramme de poids corporel et par jour. NOTE: la DJA est calculée à partir de la dose sans effet (DSE) la plus basse observée chez des mammifères de laboratoire, à laquelle sont appliqués des coefficients de sécurité. Ceux-ci sont variables en fonction du risque encouru, en particulier s’il existe une génotoxicité. La locution « Apport journalier admissible (AJA) » correspond au même concept lorsqu’on l’exprime en milligramme de substance par individu et par jour.

Législation française

  1. Les définitions proposées ici sont tirées du répertoire terminologique de la CEB (Commission des Essais Biologiques) disponible sur le site de l’Association française de protection des plantes (http://www.afpp.net).

Fr.png
Contaminants physico-chimiques des aliments Glossaire
Toxicité aiguë / toxicité chronique
La toxicité aiguë d’une substance correspond aux effets néfastes observés rapidement après une exposition unique. On oppose ainsi la toxicité aiguë (effets immédiats) à la toxicité chronique (toxicité à long terme) : il s’agit des effets néfastes observés après une exposition répétée dans la durée à une substance toxique.
La toxicité d’un élément peut être étudiée sous deux composantes (aigüe/chronique) caractérisées chacune par une valeur toxicologique de référence :
  • l’ARfD (Acute reference dose ou dose référence de toxicité aiguë) est la dose au delà de laquelle une unique exposition peut entraîner une augmentation des risques pathologiques (assez souvent associés à des symptômes propres aux intoxications alimentaires). C’est la composante de la toxicité aiguë
  • la DJA (Dose journalière admissible) est la dose en deçà de laquelle une exposition quotidienne, tout au long de la vie, n’entraînera pas d’augmentation du risque de développer des pathologies (souvent sous forme cancéreuse). C’est la composante de la toxicité chronique.

Législation française

Fr.png
Observatoire des Résidus de Pesticides (ORP) Le glossaire / Les définitions
Dose journalière admissible (DJA)
la dose journalière admissible (en anglais, Acceptable Daily Intake ou ADI) représente la quantité d'une substance qu'un individu peut théoriquement ingérer quotidiennement (tout au long de sa vie), sans risque appréciable pour la santé. Elle est habituellement exprimée en mg de substance par kg de poids corporel.

Législation française

Fr.png
OPERSEI - Glossaire relatif à l’évaluation des risques sanitaires
Dose Journalière Admissible (DJA)
Voir « VTR », « MRL », « DJT ».

Législation française

  1. Ce glossaire a pour objectif d’aider les visiteurs du site de l’OPERSEI à partager une interprétation commune des termes les plus souvent utilisés dans le domaine des ERSEI (Évaluation des Risques Sanitaires dans les Études d’Impact). Il a été élaboré, par choix consensuel des experts de son Comité Technique, à partir du recueil et de l’analyse des définitions proposées par divers organismes internationaux ou français dans leurs documents de référence ; toutes les sources sont citées, certaines définitions proviennent de traduction de l’anglais ou de l’américain. Attention : certaines définitions sont loin de faire encore l’unanimité au sein de la communauté scientifique ; quand cela a paru nécessaire, plusieurs propositions ont été conservées ; dans les autres cas, le choix s’est fait par défaut. Ce glossaire est donc d’une part encore incomplet et d’autre part devra être régulièrement remis à jour afin de prendre en compte l’évolution des connaissances et des pratiques. Pour plus de lisibilité, nous avons parfois ajouté quelques éléments de réponse, ils sont signalés par des crochets [].