Différences entre versions de « Matérialisme »

De Qualitionnaire
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Page créée avec « {{PN|{{PAGENAME}}|M|}} {{NoDef|Doctrine philosophique qui considère que la matière est la seule réalité.}} Category:Économie »)
 
m
 
(3 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{PN|{{PAGENAME}}|M|}}
 
{{PN|{{PAGENAME}}|M|}}
  
{{NoDef|Doctrine philosophique qui considère que la matière est la seule réalité.}}
+
{{NoDef|
 +
:"Au sens philosophique, le matérialisme est d'abord une [[ontologie]] - une théorie de l'être - ou une conception du monde. C'est la doctrine qui affirme qu'il n'y a d'être(s) que matériel(s) : le matérialisme est un monisme physique. A ce titre, il se définit surtout par ce qu'il exclut : être matérialiste, c'est penser qu'il n'existe ni monde intelligible, ni dieu transcendant, ni âme immatérielle. Ce n'est pas pour autant renoncer aux valeurs ou aux biens spirituels. (...) Etre matérialiste, pour les modernes, c'est d'abord reconnaître que c'est le cerveau qui pense, et en tirer toutes les conséquences."
 +
:::''André Comte-Sponville - Comment peut-on être matérialiste ? Comment peut-on être humaniste ? - 1998}}
  
 
[[Category:Économie]]
 
[[Category:Économie]]

Version actuelle datée du 22 novembre 2021 à 08:18

Matérialisme - Substantif masculin singulier

ORTOLANG.png
Etymologie, Ortolang
UE.png
Union européenne
Ca.png
Termium plus, Canada
Fr.png
La Documentation Française
CODEX.png
Codex Alimentarius
Désolé, nos recherches ne nous ont pas encore permis d'identifier une définition légale ou normative valide pour ce terme.
"Au sens philosophique, le matérialisme est d'abord une ontologie - une théorie de l'être - ou une conception du monde. C'est la doctrine qui affirme qu'il n'y a d'être(s) que matériel(s) : le matérialisme est un monisme physique. A ce titre, il se définit surtout par ce qu'il exclut : être matérialiste, c'est penser qu'il n'existe ni monde intelligible, ni dieu transcendant, ni âme immatérielle. Ce n'est pas pour autant renoncer aux valeurs ou aux biens spirituels. (...) Etre matérialiste, pour les modernes, c'est d'abord reconnaître que c'est le cerveau qui pense, et en tirer toutes les conséquences."
André Comte-Sponville - Comment peut-on être matérialiste ? Comment peut-on être humaniste ? - 1998