Modèle:Termes:Additif alimentaire

Qualitionnaire, un projet collaboratif hébergé par AQTE sprl (BE0448550665).
Aller à : navigation, rechercher

additif alimentaire

SmallUK-i.png Food additive

CODEX-i.png
GSFA Online GLOSSAIRE
Additif alimentaire
« Toute substance qui n’est pas normalement consommée en tant que denrée alimentaire en soi et n’est pas normalement utilisée comme ingrédient caractéristique d’une denrée alimentaire, qu’elle ait ou non une valeur nutritive, et dont l’addition intentionnelle à la denrée alimentaire dans un but technologique ou organoleptique, à une étape quelconque de la fabrication, de la transformation, de la préparation, du traitement, du conditionnement, de l’emballage, du transport ou du stockage de ladite denrée, entraîne ou peut entraîner (directement ou indirectement) son incorporation ou celle de ses dérivés dans la denrée, ou peut affecter d’une autre façon les caractéristiques de ladite denrée. L’expression ne s’applique ni aux contaminants, ni aux substances ajoutées aux denrées alimentaires dans le but de maintenir ou d’améliorer les propriétés nutritives » (Manuel de procédure du Codex, Quinzième édition).

Codex Alimentarius
CODEX-i.png
MANUEL DE PROCÉDURE, COMMISSION DU CODEX ALIMENTARIUS, Programme mixte FAO/OMS sur les normes alimentaires, Dix-septième édition DÉFINITIONS AUX FINS DU CODEX ALIMENTARIUS
Aux fins du Codex Alimentarius:
On entend par additif alimentaire
toute substance qui n'est pas normalement consommée en tant que denrée alimentaire en soi et n'est pas normalement utilisée comme ingrédient caractéristique d'une denrée alimentaire, qu'elle ait ou non une valeur nutritive, et dont l'addition intentionnelle à la denrée alimentaire, dans un but technologique ou organoleptique, à une quelconque étape de la fabrication, de la transformation, de la préparation, du traitement, du conditionnement, de l'emballage, du transport ou du stockage de ladite denrée, entraîne ou peut entraîner (directement ou indirectement) son incorporation ou celle de ses dérivés dans la denrée ou peut affecter d'une autre façon les caractéristiques de ladite denrée. L'expression ne s'applique ni aux contaminants ni aux substances ajoutées aux denrées alimentaires dans le but d'en maintenir ou améliorer les propriétés nutritives.
Les bonnes pratiques de fabrication dans l’emploi des additifs alimentaires signifient que :
  • La quantité de l’additif ajouté n’excède pas la quantité raisonnablement requise pour accomplir son effet physique nutritionnel ou un autre effet technique dans l’aliment ;
  • La quantité de l’additif qui devient un composant de l’aliment en tant que résultat de son emploi dans le processus de fabrication, de transformation ou d’emballage d’un aliment et qui n’est pas destiné à accomplir aucun effet physique ou un autre effet technologique dans l’aliment même, est réduit à la mesure raisonnablement possible ;
  • L’additif est d’une qualité d’une mesure appropriée à l’aliment et est préparé et manipulé de la même façon qu’un ingrédient alimentaire. Le niveau de qualité de l’aliment est accompli en conformité avec les normes considérées comme un ensemble et non pas seulement avec des critères individuels en termes de sécurité.

Codex Alimentarius
FAO-i.png
BONNES PRATIQUES POUR L’INDUSTRIE DE LA VIANDE, ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE, FONDATION INTERNATIONALE CARREFOUR, Rome, 2006 (Lexique et abréviations)
Additifs alimentaires
Tout ingrédient additionné intentionnellement qui n’est pas normalement utilisé comme ingrédient caractéristique d’une denrée alimentaire, qu’il ait ou non une valeur nutritive, qui affecte les caractéristiques des denrées alimentaires ou des produits d’origine animale.

Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO)
CODEX-i.png
NORME GÉNÉRALE CODEX POUR LES ADDITIFS ALIMENTAIRES - CODEX STAN 192-1995, Rév. 7-2006 (2. DÉFINITIONS)
a) Par additif alimentaire, on entend
toute substance qui n’est pas normalement consommée en tant que denrée alimentaire, ni utilisée normalement comme ingrédient caractéristique d’une denrée alimentaire, qu’elle ait ou non une valeur nutritive, et dont l’addition intentionnelle à une denrée alimentaire dans un but technologique (y compris organoleptique) à une étape quelconque de la fabrication, de la transformation, de la préparation, du traitement, du conditionnement, de l’emballage, du transport ou de l’entreposage de ladite denrée entraîne, ou peut, selon toute vraisemblance, entraîner (directement ou indirectement) son incorporation ou celle de ses dérivés dans cette denrée ou en affecter d’une autre façon les caractéristiques. Cette expression ne s’applique ni aux contaminants, ni aux substances ajoutées aux denrées alimentaires pour en préserver ou en améliorer les propriétés nutritionnelles.

Codex Alimentarius
CODEX-i.png
Norme générale pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées - CODEX STAN 1-1985 (Rév. 1-1991) (2. DÉFINITIONS)
Aux fins de la présente norme:
On entend par «additif alimentaire»
toute substance qui n'est pas normalement consommée en tant que denrée alimentaire en soi et n'est pas normalement utilisée comme ingrédient caractéristique d'un aliment, qu'elle ait ou non une valeur nutritive, et dont l'addition intentionnelle à la denrée alimentaire dans un but technologique ou organoleptique, à une quelconque étape de la fabrication, de la transformation, de la préparation, du traitement, du conditionnement, de l'emballage, du transport ou du stockage de cette denrée, entraîne ou peut entraîner (directement ou indirectement) son incorporation ou celle ce ses derivés à la denrée ou peut affecter de toute autre façon les caractéristiques de cette denrée.

Codex Alimentarius
CODEX-i.png
Norme générale pour l'étiquetage des additifs alimentaires vendus en tant que tels - CODEX STAN 107-1981 (DÉFINITION DES TERMES)
a) Aux fins de la présente norme:
(a) additif alimentaire
s'entend de toute substance qui n'est pas normalement consommée en tant que denrée alimentaire en soi et n'est pas normalement utilisée comme ingrédient caractéristique d'une denrée alimentaire, qu'elle ait ou non une valeur nutritive, et dont l'addition intentionnelle à la denrée alimentaire dans un but technologique ou organoleptique, à une quelconque étape de la fabrication, de la transformation, de la préparation, du traitement, du conditionnement, de l'emballage, du transport ou du stockage de ladite denrée, entraîne ou peut entraîner (directement ou indirectement) son incorporation ou celle de ses dérivés dans la denrée ou peut affecter d'une autre façon les caractéristiques de ladite denrée. L'expression ne s'applique ni aux contaminants, ni aux substances ajoutées aux denrées alimentaires dans le but d'en maintenir ou améliorer les propriétés nutritives, ou au chlorure de sodium;

Codex Alimentarius
UE-i.png
Règlement (CE) n°1333/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 sur les additifs alimentaires Texte présentant de l’intérêt pour l’EEE - Journal officiel n° L 354 du 31/12/2008 p. 0016 - 0033 Article 3 Définitions
1. Aux fins du présent règlement, les définitions énoncées dans les règlements (CE) no 178/2002 et no 1829/2003 s’appliquent.
2. Aux fins du présent règlement, les définitions suivantes s’appliquent également:
a) on entend par "additif alimentaire"
toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi et non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique, au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu’elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant de ces denrées alimentaires;
Ne sont pas considérés comme additifs alimentaires:
  • i) les monosaccharides, disaccharides ou oligosaccharides et les denrées alimentaires contenant ces substances qui sont utilisées pour leurs propriétés édulcorantes;
  • ii) les denrées alimentaires, séchées ou concentrées, y compris les arômes entrant dans la fabrication de denrées alimentaires composées, utilisées en raison de leurs propriétés aromatiques, sapides ou nutritives, tout en ayant un effet colorant secondaire;
  • iii) les substances entrant dans la composition d’une couche ou d’une enveloppe de protection ne faisant pas partie de l’aliment et n’étant pas destinée à être consommée en même temps que cet aliment;
  • iv) les produits contenant de la pectine et obtenus à partir de résidus séchés de pommes ou de zestes d’agrumes ou de coings, ou de leur mélange, par l’action d’un acide dilué suivie d’une neutralisation partielle au moyen de sels de sodium ou de potassium ("pectine liquide");
  • v) les bases de gommes à mâcher;
  • vi) la dextrine blanche ou jaune, l’amidon torréfié ou dextrinisé, l’amidon modifié par traitement acide ou alcalin, l’amidon blanchi, l’amidon physiquement modifié et l’amidon traité au moyen d’enzymes amylolytiques;
  • vii) le chlorure d’ammonium;
  • viii) le plasma sanguin, la gélatine alimentaire, les hydrolysats de protéines et leurs sels, l’albumine du lait et le gluten;
  • ix) les acides aminés et leurs sels autres que l’acide glutamique, la glycine, la cystéine et la cystine et leurs sels qui n’ont pas de fonction technologique;
  • x) les caséinates et la caséine;
  • xi) l’inuline;

Union européenne
Dz-i.png
Décret n°2-10-473 du 7 chaoual 1432 (6 septembre 2011) pris pour l’application de certaines dispositions de la loi n°28 -07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires (BO n°5984 du 06/10/2011, page 2193)
ART. 2. - Au s ens du prés ent décret on entend par :
1. Additif alimentaire
toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux produits alimentaires, dans un but technologique, à n’importe quel stade de la chaîne alimentaire, a pour effet de la faire devenir elle-même ou l’un de ses dérivés, directement ou indirectement, un composant desdits produits alimentaires;

Législation algérienne (Secrétariat Général du Gouvernement)
Ca-i.png
Terminologie de la fabrication et De la transformation des aliments pour bétail
Additifs alimentaires
Produits ajoutés aux rations de base pour prévenir la maladie, conserver les aliments ou améliorer l'indice de conversion ou le taux de gain. En voici une liste partielle :

Législation canadienne

Ca-i.png
Terminologie de la nutrition du bétail
Aliments - Additifs Alimentaires
Produits ajoutés aux mélanges d'aliments de base pour améliorer le taux de croissance ou la conversion alimentaire, prévenir certaines maladies ou préserver les aliments. Voici des exemples d'additifs:
  • Acétate de mégestérol; acétate de mélengestrol; MGA
Hormone incorporée aux rations pour supprimer le cycle de l'oestrus et améliorer la conversion alimentaire et le taux de croissance chez les génisses en engraissement.
  • Antibiotique
Médicament habituellement obtenu à partir d'organismes vivants (moisissures, bactéries ou plantes vertes) qui est capable de détruire ou d'empêcher la croissance des bactéries. Exemple : pénicilline.
  • Enzyme
Substance protéique complexe produite dans les cellules vivantes; elle accélère les réactions chimiques sans être ellemême détruite ou transformée. On l'ajoute aux aliments servis aux jeunes animaux ne produisant pas suffisamment d'enzymes ou pour améliorer l'utilisation des aliments.
  • Ionophore
Antibiotique à base de polyéther carboxylique qui modifie le transport des ions à travers les parois cellulaires et empêche la croissance de certaines bactéries Gram positif. On s'en sert chez les bovins en croissance pour améliorer l'efficacité des aliments et stimuler la croissance (exemples : Bovatec, Rumensin).
  • Levure; culture de levure
Champignon microscopique unicellulaire qui améliore la digestibilité des aliments en stimulant l'activité microbienne et en stabilisant le pH du tube digestif. Les produits annoncés comme « levure » ne renterment que des cellules; ceux vendus comme « culture de levure » comprennent des cellules de levure ainsi qu'un support de croissance.
  • Probiotique
Additif alimentaire d'origine microbienne contenant des organismes vivants; il contribuerait à réduire le taux de mortalité précoce, à augmenter le taux de croissance, à améliorer la conversion alimentaire, la qualité des oeufs et la santé animale.
  • Tampon
Substance utilisée en alimentation animale pour aider à résister aux changements dans le degré d'acidité du tube digestif. Exemples: bicarbonate de soude, bentonite.

Législation canadienne

Additifs alimentaires

Dernière modification : RiskManager - 26/01/2018 (14313)

Additifs alimentaires - Dossiers de réévaluation clôturés par l'EFSA

Additifs alimentaires - E 102 - Tartrazine

Dernière modification : RiskManager - 26/01/2018 (14313)

Additifs alimentaires - E 104 - Jaune de quinoléine

Dernière modification : RiskManager - 26/01/2018 (14313)

Additifs alimentaires - E 110 - Jaune orangé S

Dernière modification : RiskManager - 26/01/2018 (14313)

Additifs alimentaires - E 122 - azorubine/carmoisine

Dernière modification : RiskManager - 26/01/2018 (14313)

Dernière modification : RiskManager - 26/01/2018 (14313)