Pain

Pain

CODEX-i.png
NORME CODEX POUR LES CHAMPIGNONS COMESTIBLES ET PRODUITS DERIVES (CODEX STAN 38-1981) 2. DESCRIPTION
2.1 Définition des produits
2.1.18 Pains ou galettes de mycelium de champignons.

Codex Alimentarius
Be-i.png
23 JANVIER 2004. - Arrêté ministériel déterminant les prix maxima de certains pains. Article 1. Pour l'application du présent arrêté, on entend par
"pain de ménage", "pain" et "pain spécial ",
le pain fabriqué à partir :
  • 1° uniquement de farine de froment blutée;
  • 2° d'un mélange d'au minimum 50 % de farine de froment blutée et d'au maximum 50 % de farine intégrale de froment.

Législation belge
Be-i.png
2 SEPTEMBRE 1985. - Arrêté royal relatif aux <pains> et autres produits de la boulangerie. Article 1. Pour l'application du présent arrêté on entend par
pain :
le produit de la boulangerie obtenu par la cuisson d'une pâte pétrie et fermentée préparée à partir de farine de céréales panifiables, d'eau potable, de levure ou de levain et de sel.
Les farines suivantes peuvent être mises en oeuvre :
  • a) la farine de froment blutée;
  • b) la farine blutée d'autres céréales panifiables avec ou sans addition de farine de froment blutée;
  • c) la farine intégrale ou partiellement intégrale de céréales panifiables.
Le pain peut, en outre, contenir une quantité minime de matières grasses, de sucres, de farine ou d'extraits de malt.
Au pain peuvent être ajoutées d'autres denrées alimentaires moyennant une autorisation préalable du Ministre qui a la Santé publique dans ses attributions;

Législation belge
CH-i.png
RS 817.022.109 Ordonnance du DFI sur les céréales, les légumineuses, les protéines végétales et leurs dérivés Art. 14 Définitions
1 Le pain
est de la pâte cuite au four, obtenue exclusivement à partir de farine normale, d’eau, de sel comestible, de levure de boulangerie ou de levain-chef.

Législation suisse

fruit à pain

Fr-i.png
Livret d’accueil des services de l’Etat en Martinique Glossaire culinaire
Fruit à pain
fruit de la taille d'un melon.

Législation française

pain au levain

Fr-i.png
Décret no 93-1074 du 13 septembre 1993 pris pour l'application de la loi du 1er août 1905 en ce qui concerne certaines catégories de pains (NOR: ECOC9300130D, J.O n° 213 du 14 septembre 1993) Art. 3.
Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de:
<<pain au levain>>
les pains fabriqués à partir du levain défini à l'article 4 ci-après et présentant un potentiel hydrogène (pH) maximal de 4,3 et une teneur en acide acétique endogène de la mie d'au moins 900 parties par million.

Législation française

pain de tradition française

Fr-i.png
Décret no 93-1074 du 13 septembre 1993 pris pour l'application de la loi du 1er août 1905 en ce qui concerne certaines catégories de pains (NOR: ECOC9300130D, J.O n° 213 du 14 septembre 1993) Art. 2.
Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de:
<<pain de tradition française>>, <<pain traditionnel français>>, <<pain traditionnel de France>> ou sous une dénomination combinant ces termes
les pains, quelle que soit leur forme, n'ayant subi aucun traitement de surgélation au cours de leur élaboration, ne contenant aucun additif et résultant de la cuisson d'une pâte qui présente les caractéristiques suivantes:
  • 1o Etre composée exclusivement d'un mélange de farines panifiables de blé, d'eau potable et de sel de cuisine;
  • 2o Etre fermentée à l'aide de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) et de levain, au sens de l'article 4 du présent décret, ou de l'un seulement de ces agents de fermentation alcoolique panaire;
  • 3o Eventuellement, contenir, par rapport au poids total de farine mise en oeuvre, une proportion maximale de:
  • a) 2 p. 100 de farine de fèves;
  • b) 0,5 p. 100 de farine de soja;
  • c) 0,3 p. 100 de farine de malt de blé.

Législation française

pain maison

Fr-i.png
Décret no 93-1074 du 13 septembre 1993 pris pour l'application de la loi du 1er août 1905 en ce qui concerne certaines catégories de pains (NOR: ECOC9300130D, J.O n° 213 du 14 septembre 1993) Art. 1er.
Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de:
<<pain maison>> ou sous une dénomination équivalente
les pains entièrement pétris, façonnés et cuits sur leur lieu de vente au consommateur final. Toutefois, cette dénomination peut également être utilisée lorsque le pain est vendu au consommateur final, de façon itinérante, par le professionnel qui a assuré sur le même lieu les opérations de pétrissage, de façonnage et de cuisson.

Législation française

pain spécial

Be-i.png
2 SEPTEMBRE 1985. - Arrêté royal relatif aux <pains> et autres produits de la boulangerie. Article 1. Pour l'application du présent arrêté on entend par
pain spécial :
le pain préparé à partir des ingrédients visés sous 1° auxquels ont été ajoutés un ou plusieurs des ingrédients complémentaires suivants, soit en l'état soit en mélange sous forme d'un adjuvant pour boulangerie :
  • a) matières grasses comestibles émulsionnées ou non (y compris le beurre);
  • b) miel, sucres;
  • c) amidons et fécules alimentaires;
  • d) lait, conserves de lait, babeurre, caséine, caséinates;
  • e) maltodextrines, maltose;
  • f) farine de malt, extraits de malt, farine de légumineuses;
  • g) gluten.
Le pain spécial peut, en outre, contenir du cumin et peut être garni extérieurement de graines de sésame, de pavot ou de cumin.
Au pain spécial peuvent être ajoutées d'autres denrées alimentaires moyennant une autorisation préalable du Ministre qui a la Santé publique dans ses attributions;

Législation belge
CH-i.png
RS 817.022.109 Ordonnance du DFI sur les céréales, les légumineuses, les protéines végétales et leurs dérivés Art. 14 Définitions
2 Le pain spécial
  • a. du pain additionné d’autres ingrédients tels que lait, matières grasses, fruits ou fibres alimentaires;
  • b. de la pâte cuite au four, obtenue à partir de farine spéciale, additionnée ou non d’ingrédients tels que lait, matières grasses, fruits ou fibres alimentaires.

Législation suisse

pain traditionnel de France

Fr-i.png
Décret no 93-1074 du 13 septembre 1993 pris pour l'application de la loi du 1er août 1905 en ce qui concerne certaines catégories de pains (NOR: ECOC9300130D, J.O n° 213 du 14 septembre 1993) Art. 2.
Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de:
<<pain de tradition française>>, <<pain traditionnel français>>, <<pain traditionnel de France>> ou sous une dénomination combinant ces termes
les pains, quelle que soit leur forme, n'ayant subi aucun traitement de surgélation au cours de leur élaboration, ne contenant aucun additif et résultant de la cuisson d'une pâte qui présente les caractéristiques suivantes:
  • 1o Etre composée exclusivement d'un mélange de farines panifiables de blé, d'eau potable et de sel de cuisine;
  • 2o Etre fermentée à l'aide de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) et de levain, au sens de l'article 4 du présent décret, ou de l'un seulement de ces agents de fermentation alcoolique panaire;
  • 3o Eventuellement, contenir, par rapport au poids total de farine mise en oeuvre, une proportion maximale de:
  • a) 2 p. 100 de farine de fèves;
  • b) 0,5 p. 100 de farine de soja;
  • c) 0,3 p. 100 de farine de malt de blé.

Législation française

pain traditionnel français

Fr-i.png
Décret no 93-1074 du 13 septembre 1993 pris pour l'application de la loi du 1er août 1905 en ce qui concerne certaines catégories de pains (NOR: ECOC9300130D, J.O n° 213 du 14 septembre 1993) Art. 2.
Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de:
<<pain de tradition française>>, <<pain traditionnel français>>, <<pain traditionnel de France>> ou sous une dénomination combinant ces termes
les pains, quelle que soit leur forme, n'ayant subi aucun traitement de surgélation au cours de leur élaboration, ne contenant aucun additif et résultant de la cuisson d'une pâte qui présente les caractéristiques suivantes:
  • 1o Etre composée exclusivement d'un mélange de farines panifiables de blé, d'eau potable et de sel de cuisine;
  • 2o Etre fermentée à l'aide de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) et de levain, au sens de l'article 4 du présent décret, ou de l'un seulement de ces agents de fermentation alcoolique panaire;
  • 3o Eventuellement, contenir, par rapport au poids total de farine mise en oeuvre, une proportion maximale de:
  • a) 2 p. 100 de farine de fèves;
  • b) 0,5 p. 100 de farine de soja;
  • c) 0,3 p. 100 de farine de malt de blé.

Législation française

produit de la boulangerie autre que le pain

Be-i.png
2 SEPTEMBRE 1985. - Arrêté royal relatif aux <pains> et autres produits de la boulangerie. Article 1. Pour l'application du présent arrêté on entend par
produits de la boulangerie autres que le pain :
les produits dont le poids ne dépasse pas 300 g et qui contiennent les mêmes ingrédients de base que les pains définis sous 1° et 2° et pouvant contenir les seuls ingrédients complémentaires autorisés dans ces pains;

Législation belge

produit de la boulangerie fine

Be-i.png
2 SEPTEMBRE 1985. - Arrêté royal relatif aux <pains> et autres produits de la boulangerie. Article 1. Pour l'application du présent arrêté on entend par
4° produits de la boulangerie fine :
les produits contenant les mêmes ingrédients que ceux visés sous 1° à 3° et qui se distinguent de ceux-ci par la présence ou ajout aux quantités respectives mentionnées d'un ou plusieurs des ingrédients ou mélanges suivants, soit en l'état soit sous forme d'un adjuvant pour pâtes fermentées :
  • a) sucres, matières grasses comestibles émulsionnées ou non, utilisés seuls ou en mélange : minimum 10 p.c.;
  • b) oeufs, produits d'oeufs de poule : minimum 5 p.c.;
  • c) fruits secs et/ou fruits confits : minimum 5 p.c.;
  • d) cacao, chocolat;
  • e) confiture, marmelade, gelée.
Les produits de la boulangerie fine peuvent, en outre, contenir des arômes et des épices.

Législation belge