Physique

De Qualitionnaire
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Physique

ORTOLANG.png
Etymologie, Ortolang
UE.png
Union européenne
Ca.png
Termium plus, Canada
Fr.png
La Documentation Française
CODEX.png
Codex Alimentarius

Physique - Adjectif - physique, physique

Physique - Substantif féminin singulier - {{{4}}}

Expression(s) utilisant le terme sélectionné

Adsorption physique

Fr.png
Vocabulaire de la chimie et des matériaux
18. adsorption physique
  • Domaine : Matériaux-Chimie/Chimie physique.
  • Définition : Adsorption faisant intervenir exclusivement des forces intermoléculaires entre les espèces chimiques adsorbées et l’adsorbant, sans formation de liaisons chimiques covalentes, ioniques ou métalliques.
  • Note : On trouve aussi, dans le langage professionnel, le terme « physisorption », qui est déconseillé.
  • Voir aussi : sorption.
  • Équivalent étranger : physical adsorption, physisorption.
  • Source : Journal officiel du 19 septembre 2015.

Législation française

Anthropologie physique

Ca.png
Parcs Canada Glossaire archéologique
Anthropologie physique :
Étude systématique de l'être humain en tant qu'espèce biologique. Elle s'intéresse surtout à étudier l'évolution des primates, humains et non humains, les ressorts biologiques du comportement humain, l'ostéologie (étude des ossements), la génétique, ainsi que la variabilité des attributs anatomiques et biologiques de l'être humain. L'anthropologie physique est également apelée anthropologie biologique. (Sources : McGraw-Hill Encyclopedia of Science and Technology. Copyright © 2005, Britannica Concise Encyclopedia. Copyright © 1994-2006, trouvé sur le site Web answers.com Copyright © 2006 Answers Corporation, et Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc. 2005) [Traduction]

Législation canadienne

Carte physique -

FAO.png
Glossaire de la biotechnologie pour l'alimentation et l'agriculture, A. Zaid, H. G. Hughes, E. Porceddu, F. Nicholas
carte physique
Indication de la séparation, en pb, entre paires de loci liés.

Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO)

Cryosélection dans le vignoble sans recours à des procédés physiques

OIV.png
Code International des Pratiques Oenologiques Edition 01/2010 PARTIE II PRATIQUES ET TRAITEMENTS OENOLOGIQUES
1. RAISINS
1.10 MAITRISE DE LA RICHESSE EN SUCRE DE LA VENDANGE (OENO 2/93)
Augmentation de la teneur en sucres de la vendange, c'est-àdire des raisins récoltés.
Objectif : Augmenter la teneur en sucres des matières premières mises en oeuvre.
Prescriptions : L'objectif peut être atteint par l'utilisation d'une ou plusieurs pratiques ci-après :
d) Cryosélection dans le vignoble sans recours à des procédés physiques
Opération consistant à laisser les raisins geler partiellement sur pied, suivi d'un pressurage à basse température, afin d’obtenir un moût plus riche en sucre.

Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV)

::

En complément, voir aussi sur Qualitionnaire

Vins de glace

Cryosélection par procédés physiques

OIV.png
Code International des Pratiques Oenologiques Edition 01/2010 PARTIE II PRATIQUES ET TRAITEMENTS OENOLOGIQUES
1. RAISINS
1.10 MAITRISE DE LA RICHESSE EN SUCRE DE LA VENDANGE (OENO 2/93)
Augmentation de la teneur en sucres de la vendange, c'est-àdire des raisins récoltés.
Objectif : Augmenter la teneur en sucres des matières premières mises en oeuvre.
Prescriptions : L'objectif peut être atteint par l'utilisation d'une ou plusieurs pratiques ci-après :
e) Cryosélection par procédés physiques
Procédé consistant à congeler partiellement les raisins en chambre froide, suivi d’un pressurage à basse température, afin d’obtenir un moût plus riche en sucre.

Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV)

::

Danger physique -

Ca.png
Projet de Règlement sur la salubrité des aliments au Canada : Version préliminaire du glossaire des termes clés
Danger
Tout agent biologique, chimique ou physique susceptible de causer une maladie ou une blessure aux humains quand il est présent.
  • danger biologique : Tout agent pathogène, microorganisme, organisme nuisible ou vecteur causant des maladies ou des lésions qui présentent un danger pour la santé humaine
  • danger chimique : Substance chimique, y compris les allergènes, qui présente un danger pour la santé humaine
  • danger physique : Une substance physique qui présente un danger pour la santé humaine, comme les éclats de bois, les aiguilles, les fragments de verre, les copeaux de métal et les fragments de coquille, entre autres.

Législation canadienne

Discrimination fondée sur la capacité physique

Ca.png
Fondation canadienne des relations raciales GLOSSAIRE
Discrimination fondée sur la capacité physique
Ensemble de pratiques et de croyances culturelles, institutionnelles et individuelles assignant différentes valeurs (inférieures) aux personnes atteintes d’une incapacité développementale, affective, physique, sensorielle ou résultant d’un état de santé, entraînant de ce fait un traitement différentiel.

Législation canadienne

  1. La liste suivante comprend la plupart des termes couramment utilisés dans les discussions portant sur les questions d’équité et la lutte contre le racisme. Ces termes et expressions sont tirés d'une variété de sources, lesquelles sont énumérées en annexe. Certaines expressions sont tellement courantes qu’elles ont naturellement été adoptées. La terminologie dans ce domaine évolue en effet constamment. Ce glossaire est par conséquent régulièrement enrichi. En cas de divergence d’opinion pouvant survenir au cours d’une discussion ou d’un atelier de formation, il est recommandé de prendre le temps d’étudier le contexte et la raison pour laquelle il pourrait être indiqué de modifier ce qui a déjà été adopté.

Inactivité physique

Ca.png
Agence de la Santé Publique du Canada Le diabète au Canada - Annexe A : Glossaire
Inactivité physique
Dépense d'énergie égale ou inférieure à 1,5, niveau considéré comme équivalant à une activité de loisir. On a calculé la dépense d'énergie en fonction de la fréquence de l'activité physique et de la durée de chaque épisode, ainsi que de sa valeur MET. Le coefficient MET représente une valeur du coût en énergie métabolique exprimée sous forme d'un multiple du métabolisme au repos tiré d'un tableau fourni par Statistique Canada. Une activité qui représente 4 MET, comme faire de la bicyclette, exige donc quatre fois plus d'énergie que le corps au repos en consomme.
EE (kcal/kg/jour) = x[(Ni *Di MET)/365]
où :
  • N = nombre de fois que les répondants se sont livrés à une activité (i) sur une période de 12 mois;
  • D = durée moyenne de l'activité en heures (i);
  • MET = coût en énergie de l'activité, exprimé en kilocalories dépensées par kilogramme de masse corporelle par heure d'activité, kcal/kg/h, divisé par 365 afin de convertir les données annuelles en données quotidiennes.

Législation canadienne

Infrastructure physique

Be.png
29 JUILLET 2019. - Arrêté royal relatif à des mesures ferroviaires visant à réduire le coût du déploiement de réseaux de communications électroniques à haut débit CHAPITRE 2. - Champ d'application et définitions

Art. 3. Pour l'application du présent arrêté, on entend par :

2° " infrastructure physique "
tout élément d'un réseau quelconque qui peut accueillir un élément d'un réseau de communications électroniques à haut débit sans devenir lui-même un élément actif de ce réseau, tels que les conduites, pylônes, gaines, chambres de tirage et regards, trous de visite, boîtiers, immeubles ou accès à des immeubles, installations liées aux antennes, tours et poteaux; les câbles, y compris la fibre noire, ainsi que les éléments de réseaux utilisés pour la fourniture des eaux destinées à la consommation humaine, telles qu'elles sont définies à l'article 2, point 1, de la directive 98/83/CE ne sont pas des infrastructures physiques au sens du présent arrêté;

Législation belge

Niveau d'activité physique (NAP)

EFSA.png
EFSA Glossaire
NAP
Le concept de niveau d'activité physique est une méthode permettant d’estimer l'activité physique d’une personne en déterminant l'énergie (les calories) consommée en 24 heures par rapport à la quantité d'énergie nécessaire pour alimenter le corps au repos.

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
European Food Safety Authority (EFSA)

  1. :Ce glossaire multilingue fournit des définitions simples des principaux termes scientifiques utilisés sur ce site Web dans le domaine de l'évaluation du risque. Les termes et leurs définitions sont référencés dans nos communications sous forme de notes contextuelles pour expliquer certains concepts à un public profane en la matière.
    L'orthographe utilisée est l’orthographe anglaise normalisée. Les acronymes sont en majuscules. Les termes sont présentés en minuscules. Les entrées sont traduites en allemand, espagnol, français et italien.
    Le glossaire est un document évolutif qui fait l’objet de mises à jour régulières. Des termes manquants pertinents peuvent être suggérés en utilisant le formulaire en ligne Ask A Question.
    Clause de non-responsabilité
    Les définitions du glossaire visent uniquement à aider les utilisateurs de ce site Web à comprendre la terminologie scientifique. Les définitions peuvent différer de celles proposées dans la législation de l'Union européenne et dans l’EFSA Journal.

Observation physique

Fr.png
Code de commerce Article A823-7
La norme d'exercice professionnel relative à la connaissance de l'entité et de son environnement et à l'évaluation du risque d'anomalies significatives dans les comptes, homologuée par le garde des sceaux, ministre de la justice, figure ci-dessous :
CONNAISSANCE DE L'ENTITÉ ET DE SON ENVIRONNEMENT ET ÉVALUATION DU RISQUE D'ANOMALIES SIGNIFICATIVES DANS LES COMPTES - Définitions
9. Observation physique :
technique de contrôle qui consiste à examiner la façon dont une procédure est exécutée au sein de l'entité.

Législation française

Personne physique

OMC.png
Guide informel de la terminologie de l'OMC à l'usage de la presse Glossaire - Services
Personnes physiques
Particuliers, par opposition aux personnes morales comme les sociétés et organisations.

Organisation Mondiale du Commerce (OMC)
UE.png
COMMUNICATION DE LA COMMISSION Lignes directrices relatives aux aides d’État visant à promouvoir les investissements en faveur du financement des risques (2014/C 19/04) 2.3. Définitions
Aux fins des présentes lignes directrices, on entend par:
xxi) «personne physique»:
toute personne autre qu’une entité juridique qui n’est pas une entreprise au sens de l’article 107, paragraphe 1, du traité;

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne

FrINSEE.png
Dictionnaire de définitions de l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques)
Personne physique
Au sens du droit français, une personne physique est un être humain doté, en tant que tel, de la personnalité juridique. Pour jouir directement et pleinement de sa capacité (ou personnalité) juridique, une personne physique doit être majeure (sauf en cas d'émancipation avant l'âge de la majorité) et ne pas être en incapacité partielle ou totale (mise en tutelle ou curatelle) ; sinon cette capacité est exercée en son nom par un représentant légal. À toute personne physique, s'attachent :
  • des "droits subjectifs". Il s'agit là de prérogatives attribuées dans son intérêt et lui permettant de jouir d'une chose, d'une valeur ou d'exiger d'autrui une prestation (par exemple : la propriété, le droit au respect de la vie privée) ;
  • des obligations envers d'autres personnes (en vertu d'un contrat de travail, par exemple) et le reste de la Société (par exemple, l'obligation de réparer des dommages en raison d'un délit commis).

Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)

  1. La version en ligne régulièrement réactualisée de ce dictionnaire se trouve à l'adresse suivante :http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/liste-definitions.htm

Procédé physique approprié

UE.png
Règlement (CE) n o 1334/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 relatif aux arômes et à certains ingrédients alimentaires possédant des propriétés aromatisantes qui sont destinés à être utilisés dans et sur les denrées alimentaires et modifiant le règlement (CEE) n o 1601/91 du Conseil, les règlements (CE) n o 2232/96 et (CE) n o 110/2008 et la directive 2000/13/CE (Journal officiel n° L 354 du 31/12/2008 p. 0034 - 0050) Article 3 Définitions
1. Aux fins du présent règlement, les définitions établies dans les règlements (CE) no 178/2002 et (CE) no 1829/2003 s’appliquent.
2. Aux fins du présent règlement, les définitions suivantes s’appliquent également:
k) on entend par "procédé physique approprié"
un procédé physique qui ne modifie pas intentionnellement la nature chimique des composants de l’arôme, sans préjudice de la liste des procédés traditionnels de préparation de denrées alimentaires visée à l’annexe II, et ne fait pas intervenir, entre autres, de l’oxygène singulet, de l’ozone, des catalyseurs inorganiques, des catalyseurs métalliques, des réactifs organométalliques et/ou des rayons ultraviolets.

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne

Répertoire national d'identification des personnes physiques / RNIPP

FrINSEE.png
Dictionnaire de définitions de l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques)
Répertoire national d'identification des personnes physiques / RNIPP
Le répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP), tenu par l'Insee depuis 1946, est l'image des registres d'état civil. Il est mis à jour très régulièrement grâce aux bulletins statistiques de l'état civil établis et adressés à l'Insee par les communes à la suite de naissances, décès, reconnaissances, mentions portées en marge des actes de naissance, reconnaissances... pour les personnes nées en France métropolitaine et dans les départements d'outre-mer (DOM). Dans ce répertoire ne figurent que des informations sur l'état-civil : le nom patronymique, les prénoms, le sexe, la date et le lieu de naissance, la date et le lieu de décès pour les personnes décédées, le numéro de l'acte de naissance (et de décès)... ainsi que le numéro d'inscription au répertoire (NIR). La gestion de l'état civil a trois finalités :
  • La mise à jour des répertoires : RNIPP et répertoire national inter-régimes des bénéficiaires de l'assurance maladie (RNIAM). Le contenu du RNIPP et sa mise à jour quotidienne en font, de fait, un instrument fondamental de l'état civil en France destiné en particulier à lever le doute sur les homonymies. Il est de fait utilisé par l'administration fiscale et les caisses de retraite pour certifier des états civils.
  • La participation à la fonction de veille sanitaire : depuis la canicule de l'été 2003, et en accord avec la commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), l'Insee transmet quotidiennement à l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) des informations sur les décès.
  • L'élaboration de statistiques démographiques qui constituent un outil d'aide à la décision.
Remarque
La tenue de ce répertoire est encadrée par des textes législatifs (loi, décret, avis de la Cnil). Ainsi, depuis la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l'utilisation du RNIPP doit être autorisée par décret en Conseil d'état après avis de la Cnil. Le décret 82-103 du 22 janvier 1982 fixe les conditions d'alimentation et d'utilisation du RNIPP et l'ordonnance 96-345 du 24 avril 1996 créée le RNIAM.

Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)

  1. La version en ligne régulièrement réactualisée de ce dictionnaire se trouve à l'adresse suivante :http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/liste-definitions.htm

Vérification du stock physique (PIV)

UE.png
RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 11 février 2009 sur la mise en oeuvre du système de comptabilité et de contrôle des matières nucléaires par les exploitants d’installations nucléaires (2009/120/Euratom) Section 2 — Termes et définitions
On entend par:
17) «vérification du stock physique» (PIV),
une activité d’inspection visant à vérifier la validité de l’inventaire physique établi par l’exploitant et à clôturer la période du bilan matières; la base d’une PIV est la liste des articles en stock (LII) établie par l’opérateur; les données de la liste des articles en stock sont corrélées avec les rapports d’état des stocks physiques;

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne